Le SDV obtient la certification qualité QUALIOPI


Formation

évènements

Depuis le 15 juin 2021, le SDV, centre de formation des artistes de musiques actuelles a obtenu la certification QUALIOPI. Comment obtenir cette marque ? De quoi s’agit-il et quels sont les impacts pour le SDV et les artistes en formation ? Autant de questions auxquelles ont répondu Florence Cabret (directrice pédagogique adjointe) et Romain de Cok (responsable pédagogique), en charge du dossier QUALIOPI au SDV.


QUALIOPI est une certification qualité délivrée par l’institution nationale publique France Compétences sous la tutelle du ministère du Travail, de l'Emploi et de l’Insertion. Elle est nécessaire aux centres de formation qui souhaitent mobiliser des fonds publics et mutualisés auprès des opérateurs de compétences (OPCO), comme l’AFDAS, pour le financement de formations professionnelles. Cette certification atteste de la qualité de tout l’organisme de formation, des processus mis en œuvre, de la qualité de l’expertise pédagogique, du suivi des stagiaires …

Pour obtenir la certification QUALIOPI, les centres de formation doivent prouver leur conformité à un ensemble d’indicateurs qui constituent le Référentiel National Qualité. Le document compile un ensemble de 32 indicateurs répartis en 7 critères, par exemple : communiquer sur son offre, proposer des formations adaptées aux besoins, écouter et prendre en compte les feedbacks, bons ou mauvais, accompagner et suivre les apprenants à chaque étape…

La certification concerne ainsi tous les paramètres de formation et a aussi bien un impact sur l’organisme lui-même que sur ses intervenants et ses stagiaires, ici les artistes. QUALIOPI mène à une prise de conscience des relations entre ces trois grands pôles. Le stagiaire n’est plus seulement « récepteur » de connaissances acquises via le formateur, il devient acteur de son parcours de formation. Il va ainsi pouvoir suivre l’acquisition et l’amélioration de ses nouvelles compétences, en s’autoévaluant avant, pendant et après sa formation. Avec les intervenants, le stagiaire pourra analyser son parcours et de ce fait savoir ce qui a été acquis, et ce qui reste à apprendre. « Les artistes vont eux-mêmes porter une exigence vis-à-vis de leur projet, parce que nous aurons justement repensé notre manière de les interroger, de les questionner et de « co-construire » avec eux leur parcours. » explique Florence.

Dans la continuité de ce processus d’amélioration, le SDV propose une nouvelle offre de formation : un « parcours sur-mesure » qui s’articule désormais par une combinaison de « modules », collectifs et/ou individuels. « Ces modules sont en fait des actions courtes qui répondent à des problématiques artistiques, techniques ou professionnelles, et qui contribuent à l’acquisition et au développement de ces compétences spécifiques (…). La combinaison de plusieurs modules vise à consolider le savoir-faire de l’artiste en vue d’un projet professionnel. » précise Romain de Cock. Le SDV améliore ses pratiques, en respectant toujours la singularité de l’artiste et sans interférer dans les choix artistiques des auteurs-compositeurs-interprètes et des musiciens.

Un long processus qui ne fait que commencer et qui demandera une réadaptation constante. « On sera à nouveau audités dans 18 mois Comme le veut le processus (…). Ce n’est que le début et il va y avoir des aménagements (…). « Il y a déjà des choses qui vont bouger à l’intérieur-même du Référentiel National Qualité sur des critères ou des indicateurs ! » annonce Florence. 

EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L'UTILISATION DE COOKIES POUR VOUS PROPOSER DES OFFRES ET SERVICES ADAPTÉS À VOS CENTRES D'INTÉRÊTS. EN SAVOIR PLUS ET PARAMÉTRER LES COOKIES.