Résidences

Chaque année le SDV accompagne 5 artistes, groupes ou collectifs dans leur projet de création sous forme d’une résidence de 1 an.


+ 12 mois de résidence de création dans un studio insonorisé (non équipé) en location mensuelle.

+ Chaque artiste a la possibilité de bénéficier de formations au service de leur création tout au long de leur résidence.

+ 1 interaction pédagogique, artistique ou événementielle : chaque artiste résident s’engage à proposer, à s’associer ou à participer au programme du SDV pendant la durée de la résidence.

  • Malik Djoudi


    Résident 2019

     
  • The Blaze


    Résident 2017

     
 

Nos Résidents


En 2019
+ Malik Djoudi + Benjamin Lebeau / The Shoes + Benjamin Sportes / Sporto Kantes + The Hope  

En 2018
+ Radio Elvis + Las Aves + Tristesse Contemporaine + Camp Claude  + Emmanuel Emo + Suzanne Belaubre  

En 2017
+ The Blaze + Üghett + Igit + Mr Toma + The Gluteens +Angelo Foley  

En 2016
+ L - Raphaele Lannadere  + Camélia Jordana + Lisa Portelli + Éléphant + Olivia Merilahti - The Dø + Dominique Dalcan  

En 2015
+ Lisa Portelli + Éléphant + Olivia Merilahti - The Dø + Dominique Dalcan  

En 2014
+ Vincha et Laurent Lamarca + Vitalic + Franco Mannara / The Spoke Orchestra + Naive New Beaters

 



Ici j'ai le temps et tout le confort de travailler mes chansons, mes arrangements et le must, c'est de pouvoir partager avec d'autres artistes et de rencontrer des gens qui répondent à mes questionnements de parcours.

 

Lisa Portelli

 

Le Portrait Résident

Dominique Dalcan


À PROPOS  

Dominique Dalcan est un artiste français au parcours atypique. Dans sa démarche, il recherche la mise en condition audio et visuelle du spectateur.

Il s’agit d’un travail de mémoire dans le récit. Dominique commence sa carrière en tant qu’auteur- compositeur-interprète. Il sort en 1992 son premier album « Entre l’étoile & le carré », Dalcan est considéré alors comme un pionnier de la nouvelle pop française, en mélangeant pour sa part, la musique électronique et acoustique.

L’album « Cannibale » l’installe définitivement dans le paysage de la pop “made in France” avec notamment des chansons comme « Brian » et « Le danseur de Java ».

En 1996, Dominique veut aller plus loin dans son expérimentation musicale et devient bicéphale.

Il monte son projet électronique: snooze , qui sera internationalement acclamé, le long de ses trois albums. Il incorpore aujourd’hui le sound design à son univers

musical. « Hirundo», son dernier album, est un remarquable retour sur la scène hexagonale.

Dominique travaille actuellement sur la réalisation d’un nouveau projet de musique « post-électronique ».


EN POURSUIVANT VOTRE NAVIGATION SUR CE SITE, VOUS ACCEPTEZ L'UTILISATION DE COOKIES POUR VOUS PROPOSER DES OFFRES ET SERVICES ADAPTÉS À VOS CENTRES D'INTÉRÊTS. EN SAVOIR PLUS ET PARAMÉTRER LES COOKIES.